Numérique: applications – logiciels à utiliser en classe et en dehors de la classe

Je ne me considère pas comme une geek mais j’aime le numérique, le confort que ça nous a apporté au fil des années. Ca fait quand même 17 ans que j’enseigne: j’ai donc commencé ma carrière avec des cassettes, un rétroprojecteur, un tableau à craie. #JeNeSuisPasUnDinosaure

Sans être exhaustive, je vais vous présenter quelques applications et logiciels que j’affectionne.

Workspace

Je le place en premier car si je ne devais en garder qu’un seul, ce serait celui-là: Workspace. Kesako ? C’est le logiciel utilisé dans mon établissement avec le Vidéo Projecteur Interactif (VPI pour les intimes). Ce logiciel, c’est le premier que je lance après avoir allumé l’ordi le matin en arrivant dans la salle. C’est mon support de cours: certains projettent des PowerPoints, d’autres des documents Word. Moi, c’est armée de mon stylet que je lance le logiciel Workspace. Tous mes supports de cours sont insérés dans le fichier:

  • les documents iconographiques – #glissé-déposé !
  • les textes – #capture
  • la trace écrite #stylet

 

En effet, ma trace écrite est faite en « numérique »: j’écris avec mon stylet et le gros avantage que j’y vois, c’est qu’à la fin, j’enregistre la production du jour. Mais il y en a d’autres :

  • fini le stress de la sonnerie: si je me rends compte que quoi qu’il arrive les élèves n’auront pas le temps de copier, j’enregistre et on voit ça au cours suivant
  • la mémoire du cours: je sais précisément où j’en suis avec chaque classe; très pratique quand on a plusieurs classes d’un même niveau et qu’elles avancent différemment;
  • l’export:  à la fin de l’heure et la mets à disposition des élèves via l’ENT que nous utilisons. C’est très précieux pour les élèves absents, les élèves dys, les élèves lents qui n’ont pas fini de copier, les élèves consciencieux qui veulent vérifier.

Il y a plein d’outils dont je raffole et donc je ne pourrais plus me passer:

  • le surligneur – pour surligner les mots dans un texte, dans la trace écrite…;
  • le zoom – pour agrandir certains détails d’une image
  • le rideau – pour dissimuler une partie du tableau (souvenez-vous des post-it / de la feuille que l’on mettait sur nos bons vieux transparents )
  • l’appareil photo – pour capturer certaines parties du manuel numérique, d’une page web, d’un pdf et l’insérer ainsi dans le fichier workspace

Ce sont les principaux que j’utilise. Bien entendu il y a bien plus d’outils mais lorsque je regarde les documents que je produis, au final, j’utilise toujours les mêmes et en délaisse la plupart.

La fonction que je n’utilise pas , et contre toute attente, c’est l’insertion de mp3 dans la page. Ce n’est pas du tout pratique car le lecteur de Workspace ne dispose que de 3 boutons: lecture / pause / stop. Il ne faut donc pas compter revenir en arrière pour ré-écouter un segment de l’enregistrement. #pastop

Et vous, avez-vous un TNI ou VPI dans votre salle ? Vous utilisez quel logiciel ?

 

Padlet

Padlet, c’est un site sur lequel on peut créer des murs; c’est gratuit (il y a cependant une version « école » qui elle, est payante). Deux possibilités:

  • le mur pour consultation: le cas typique est la mise à disposition des ressources (traces écrites / pdf / images / son …) sur une seule et même page web. Le glissé déposé marche très bien pour mettre les documents. Les élèves peuvent donc accéder à tout le contenu de la séquence très facilement.
  • le mur pour un usage collaboratif: il est possible de donner des droits en écriture sur ces pages. Les personnes désignées ou possédant le lien d’accès peuvent donc écrire et/ou déposer des documents sur la page.

Je me sers de cette fonctionnalité lors d’un travail de groupe: les élèves du groupe ont accès à leur mur, que je peux protéger par un mot de passe si je le souhaite. Il n’y a donc qu’eux à pouvoir écrire et accéder aux données. Moi, depuis mon tableau de bord, j’ai accès à la totalité des murs.

Le hic, c’est que si les droits sont ouverts en écriture aux personnes possédant le lien, on ne sait pas vraiment qui a rédigé. Bon, ce n’est pas dramatique mais c’est une info que j’aime bien avoir / connaître, surtout lors d’un travail de groupe amorcé en classe et poursuivi à la maison. Ce que je leur demande alors, c’est d’écrire leur nom / prénom dans leur étiquette. Cela reste du déclaratif…

Le partage et l’export d’un padlet sont top ! On peut partager en donnant le lien, un QR code (déjà créé ! on n’a même pas à aller sur un autre site pour le faire), on peut l’intégrer dans un blog, un site, bref, dès lors que l’on peut mettre un code d’intégration dans un module, ça marche ! Côté sauvegarde, ils ont également pensé à tout puisque l’on peut exporter le contenu du mur en pdf.

 

Learning Apps

Un site gratuit sur lequel on peut créer des applications accessibles ensuite soit directement sur le site learningapps soit intégrables sur un blog , site … sur toute plateforme acceptant du code.  Il est bien entendu possible de réutiliser une app créée par quelqu’un d’autre et donc la mettre à disposition à des élèves. Si elle ne correspond pas exactement à vos besoins pédagogiques du moment, vous pouvez cliquer sur « créer une appli similaire » et enlever ou rajouter du contenu, en n’ayant pas à tout refaire. Après, je ne peux que vous conseiller de tester la création d’une app. Vous verrez,  c’est très intuitif et le résultat est bluffant !

 

Viewpure

C’est un site dont je me sers exclusivement en classe. J’aime utiliser le support vidéo et je ne pense pas toujours à télécharger la vidéo youtube avant de venir donc je me connecte, comme beaucoup d’entre vous, directement sur le site. Plusieurs choses me gênent: les suggestions sur la droite, la mosaïque à la fin… Bref, de la distraction à l’état pur. Avec ViewPure justement, l’affichage est purifié: on n’affiche QUE la vidéo. Pratique quand même ?

 

Télécharger une vidéo

En parlant de télécharger à partir de Youtube, je vais vous donner un lien qui m’a sauvé ma séance en salle info il n’y a pas si longtemps. A partir de ma session prof, je pouvais accéder à la vidéo support mais… horreur, les élèves étaient bloqués! Panique, panique !!?? Eh non, pas du tout car j’utilise le site telechargerunevideo.com  qui m’a permis de la télécharger comme son nom l’indique et de la mettre ensuite sur le réseau. Séance sauvée ! Cerise sur le gâteau, ce site permet aussi d’extraire le mp3 d’une vidéo. Top!

 

 

A bientôt !

Laisser un commentaire