Catégorie : Back to School!

Reprendre en douceur et sans culpabiliser !

Le 15 août approche, et je ne sais pas pour vous mais pour moi à cette date je bascule inexorablement dans ma phase de pré-rentrée et je commence à me mettre tranquillement au travail pour ne pas être submergée le jour J. Je reprends généralement les ébauches faites fin juin – début juillet, les peaufine et tente de faire en sorte que les premières semaines soient prêtes afin de ne pas être submergée. J’ai intérêt cette année car ma fille (11 ans) fait sa rentrée en 6e. Je n’aurais peut être pas le temps ni le loisir de reprendre toutes mes préparations de A à Z. #VieDeProf #MamanAvantTout

En plus, les premières séquences de l’année sont généralement calées : ouf ! L’année prochaine, je n’aurai que 2 niveaux : 6e et 5e. (j’adore les petites classes !!) Je vais donc (suite…)

L’affichage en classe

Rien de plus triste à mon sens qu’une salle vide, sans rien. J’ai la chance d’avoir « ma » salle mais il m’arrive, au gré d’un déplacement de cours, d’aller dans la salle d’un collègue… qui n’a aucun affichage propre à sa matière. Tristoune en effet ! D’ailleurs, si vous êtes déjà allé dans une classe de maternelle ou de primaire, vous vous êtes sûrement rendu compte que chaque centimètre carré est exploité ! #admirative

Mais à quoi ça sert ?

L’intérêt de l’affichage tient dans le titre de l’article que l’on peut lire sur Eduscol: créer un environnement propice à l’apprentissage. Le fait d’avoir une carte des Iles Britanniques permettra de n’avoir qu’à pointer pour montrer; le fait d’avoir du vocabulaire illustré permettra de ne pas mimer indéfiniment une situation.

L’affichage a une réelle plus-value pédagogique:

  • il sera un appui précieux pour les élèves qui ont une mémoire d’avantage visuelle
  • il contribuera au lien graphie-phonie
  • il permettra aux élèves, bloqués lors d’une construction de phrase ou cherchant un mot, de pouvoir poursuivre le travail.

Il est toujours impressionnant de remarquer à quel point nos élèves connaissent nos salles: ils savent d’emblée où trouver tel mot, telle carte, tel bloc lexicalisé. Après tout, ils passent 3 heures assis, ont souvent le nez en l’air (et ce, quel que soit le profil d’élèves!)

Bref, je pense que nous sommes tous conscients de cela et qu’un long article n’est pas nécessaire pour vous en vanter tous les mérites !

Bien entendu, bâtir son affichage est quand même plus simple lorsque l’on a sa salle. Si vous êtes « itinérant » et que la-les salles que vous occupez ne sont pas des salles d’anglais, pourquoi ne pas demander au professeur de vous laisser ne serait-ce qu’un coin de mur pour pouvoir y mettre votre affichage ? Certes, il sera plus modeste que dans une salle entière mais au moins, vous aurez apporté votre propre touche 😉

Que peut-on afficher dans une salle d’anglais ?

J’aurais tendance à dire: TOUT ce qui est lié à la matière:

  • culturel,
  • historique,
  • géographique,
  • grammatical,
  • lexical
  • sans compter bien entendu les travaux des élèves !

Vous le voyez, le spectre est large ! J’ai intitulé l’affichage en classe mais en fait, cela commence pour moi dès la porte: un élève qui passe devant ma salle saura immédiatement que c’est une salle d’anglais 😉

A ce titre, j’admire particulièrement tout ce que l’on peut voir auprès de nos collègues américains: de purs chefs d’oeuvre !

a4a20d229264fa1b17f4906df4614c8e4b021619ad1d6412aa59a540ed2143bb-teacher-stuff-teacher-tools

 

Impressionnant, vous ne trouvez pas ?!

 

 

 

 

 

Où trouver ces affiches ?

Dans les achats qu’il est possible de faire avec les crédits pédagogiques, il y a bien entendu les cartes de géographie, telle que l’on peut les voir dans les classes de nos collègues de cette matière. Elles sont très onéreuses #creditspédas

Il y a aussi les posters que l’on peut glaner ça et là sur les sites des éditeurs. Il y a quelques temps, la maison d’édition Bordas proposait d’envoyer gratuitement l’affiche intitulée London aux personnes en faisant la demande via leur page FaceBook . Une magnifique affiche que l’on peut d’ailleurs télécharger gratuitement. #merciBordas

On trouve également des posters à des prix bien plus abordables sur Amazon par exemple:

71b-n0lqxll-_sl1001_ 71jdr0gr9dl-_sl1090_

De la même façon, à mon sens, il est indispensable d’avoir dans sa salle de classe une carte du monde de ce type, permettant de localiser dans le monde les différents pays (toujours très utile pour éviter les mauvaises surprises :p )

518cdiww9xl

Enfin, il y a l’affichage que l’on peut réaliser soit même, télécharger à droite à gauche après avoir fait une recherche sur Pinterest ou sur Google .

Personnellement, j’aime faire mes posters moi-même:

words - 4posters - 1

Pour les petits conseils liés à l’impression des documents, je vous renvoie vers le précédent article du blog.

Et pour des affiches clés en main, je vous renvoie maintenant à ma boutique sur TeachersPayTeachers . #autopromo

Et vous, comment est votre salle de classe ? N’hésitez pas à venir ajouter votre photo ou vos commentaires sur ma page Facebook 😉

 

Des jeux à gogo !

J’en suis convaincue: le jeu a sa place en cours de langue. C’est l’une des étapes du processus d’apprentissage. Apprendre en jouant… on n’était pas si loin du titre de mon mémoire d’IUFM à l’époque 🙂

Et ça continue… et ça marche, suscitant l’enthousiasme. Voici quelques uns des jeux que j’utilise en classe et qui sont disponibles sur ma boutique TpT et que je compile ici afin que vous puissiez vous y repérer.

  1. Les puzzles, à jouer individuellement ou en groupe

a) les puzzles culturels, dans lesquels les élèves doivent par exemple associer des événements à des dates. Une vraie émulation en classe: les élèves sont en groupe et réellement centrés sur la tâche à effectuer.

Ce jeu-là est le centre de cette petite séquence, destinée non seulement à voir un certain nombre de faits culturels mais aussi à pouvoir reformuler et dire c’était il y a combien de temps.

b) les puzzles lexicaux, destinés à l’apprentissage / révision du vocabulaire.

Très bien avec les élèves de cycle 3, par exemple!

J’ai créé plusieurs types de puzzles: les pays, la nourriture , les fêtes, l’alphabet, la maison et l’école. Ils sont également tous rassemblés dans ce bundle .

Celui-ci peut aussi bien s’utiliser en cycle 3 comme en début de cycle 4:

Capture d_écran 2017-05-07 à 16.51.31

Le principe est simple: associer chaque horloge digitale aux 2 façons de dire l’heure mais aussi à l’horloge analogique.

2. Les jeux de type BINGO !

Ce jeu se décline à l’envi et selon tous les thèmes lexicaux. Il peut se jouer en classe entière, contrairement aux autres qui se font en groupe plus restreint.

Capture d_écran 2017-05-07 à 16.53.51

Ce bingo se trouve dans le fichier consacré à l’heure; il regroupe également les puzzles sur l’heure présentés plus haut.

3. Le dobble

Je suis sûre que vous y avez déjà joué, avec vos enfants ou petits-enfants: ce jeu qui consiste à repérer le symbol en commun entre la carte que l’on tient dans sa main et la carte qui se trouve au centre. Là où cela devient encore plus intéressant pour nous, professeurs de langue, c’est que l’élève doit dire le mot repéré. J’ai créé différentes versions de ce jeu, qui peuvent s’utiliser selon la thématique de la séquence du moment. En début d’année, je privilégie celui des mots transparents avec les élèves de cycle 3 par exemple.

Find the One – sur TpT : mega bundle 1mega bundle 2

Parmi les autres jeux que j’ai créés et que vous retrouverez dans ma boutique TpT:

J’espère que cet article vous permettra de peut-être trouver LE jeu auquel vous allez bientôt jouer en classe.

Vous n’avez pas trouvé ce que vous cherchiez ? Vous avez besoin de quelque chose de spécifique ? N’hésitez pas à me contacter via ma page FaceBook 😉

Enregistrer

Enregistrer

Let’s learn new words !

Hello 🙂

Je ne sais pas pour vous, mais mes élèves manquent cruellement de vocabulaire. Parfois, ce sont de simples mots, basiques… et je me dis « Mais comment ont-ils pu oublier??!! » D’un autre côté, peut-on leur en vouloir ? Il y a certains mots qu’ils n’ont peut être vu qu’une fois ou deux les années précédentes… Et pourquoi ne pas les revoir une 3e fois ? :p

Bref, je suis partie en croisade depuis le mois de janvier contre le vocabulaire de base ! C’est mon rituel, dans ma classe de 5e.

Comment ça se passe concrètement ? J’affiche une image et attends leurs réactions.

words - 5
« Grumpy »

Par contre, juste s’arrêter à donner le mot, ce n’est pas très constructif. Du coup, on formule des phrases, on imagine ce qui a pu provoquer ça. Et mine de rien, on pose des jalons. #preterit

words - 3
« thirsty » / « hungry »
words - 1
Différence présent simple / présent BE + V-ing

Pour chaque imagine affichée, une vignette correspondante est collée dans le cahier #coloriage

Ce qui est pratique, ensuite, c’est qu’avec toutes les affiches que j’ai pu imprimer et plastifier, ça contribue à la décoration de la salle et permet de montrer lorsque ponctuellement, on a besoin de tel ou tel mot.

words - 4

Envie de vous lancer vous aussi dans ce rituel ? Toutes les affiches et les vignettes correspondantes sont rassemblées dans un fichier 🙂

Diapositive1

Enregistrer

Voice management : le cours en action

On le sait, nos élèves ont du mal à maîtriser leur voix. Du coup, pendant les vacances, je me suis attachée à préparer une mini-séquence dédiée au voice management. Ca me semble incontournable dès lors que l’on souhaite faire du pair work ou plus largement du travail de groupe. Ils ne peuvent pas savoir ce que l’on attend d’eux si on ne pose pas les choses clairement.

Nous avons donc commencé par une série de posters où je présente les 5 voix possibles:

  • silence – no voice
  • whisper voice
  • group work voice
  • loud voice
  • outside voice

On s’entraine à parler sur ces différentes voix, pour qu’ils sentent bien la différence, notamment entre whisper voice / group work voice et loud voice #sweating

Nous sommes passés ensuite à l’affichage des posters (ce sont eux qui ont choix où les mettre, où cela était le plus judicieux)

Etape suivante: on entre dans le travail de groupe à proprement parler. #miseenpratique #groupworkvoice

L’objectif est simple: quand on travaille en groupe, on doit maîtriser certes sa voix mais aussi le temps, l’efficacité du travail. Là, j’ai eu des suées car ils ont du en 20 minutes:

  • attribution de 4 rôles au sein du groupe: group leader / reporter / time keeper / noise manager. Chaque élève a eu sa carte posée sur la table, posant ainsi clairement son rôle.

    La consigne:

  • découper toutes les étiquettes prévues (charge au group leader qu’il n’y ait aucun papier par terre et que tout aille bien dans la poubelle – avec mes 2 classes, c’est passé comme une lettre à la poste)
  • Group work: attribuer la bonne légende pour chaque carte, discussion , négociation – tous les groupes ont fini dans les temps
  • La correction: seul le « reporter » avait le droit de parler. Au TNI, j’ai fait glissé les étiquettes selon ce qu’ils me disaient et me tournait vers les autres « reporters »: do you agree?

    A la fin, tout a été collé dans le cahier. 55 minutes, montre en main. Nickel!

Ce que j’ai apprécié dans cette activité: j’ai pu voir des élèves qui jusque là s’étaient effacés lors des prises de paroles, étaient restés en retrait par rapport au cours et qui là, ont réellement travaillé, apporté leurs idées.

Le bémol: les discussions se sont faites en français… Est-ce inévitable ? Je m’interroge chaque fois et aimerait d’ailleurs avoir votre retour :p Arrivez-vous à avoir des échanges en anglais au sein des groupes ?

Si vous aussi vous souhaitez faire cette activité en classe, direction TPT:

cover
Voice management

Prochaine étape: on rentrera à pieds joints dans notre première séquence, totalement en travail de groupe! Find who the mystery person is

🙂

Un dernier weekend pour être prête

Je ne sais pas ce que vous avez de prévu pour ces deux jours ensoleillés mais pour moi, ça s’annonce chargé: en plus de couvrir tous les livres que les enfants ont rapporté de l’école hier, surveillez les premiers devoirs qu’ils ont à faire, je vais aussi plastifier les beaux posters créés pendant les vacances 😀

IMG_20160903_140131

Il va falloir aussi reprendre les séquences créées et mettre ça sur Workspace, le logiciel de TNI que nous utilisons au collège. Ça donnera tout de suite le ton de l’année: le numérique sera ultra présent !

Lundi, je n’aurai plus qu’à tout installer  dans ma salle et je serai prête à accueillir mes classes #trophate

Et vous, quel est votre programme ?

Le grand saut !

J’ai franchi le pas: la création de cette page sur laquelle je vais pouvoir vous parler de ce qui est mon quotidien depuis… 17 ans maintenant !

Ce n’est pas rien! 17 ans d’expérimentations, 17 années au cours desquelles ma pédagogie s’est affinée avec son lot de succès, parfois d’échecs sur lesquels il a fallu rebondir pour toujours progresser, avec comme point de mire: la réussite des élèves.

La route est encore longue mais je vous propose de venir en faire un petit bout avec moi 🙂

Bonne rentrée à tous !